Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CE BLOG

IMGP6331

Toujours avide de découvertes
et ce a des fins privées et non
commerciales
vous pouvez me proposer des
scooters, voiturettes,microcars,
 pièces , documents ou autres
Une réponse est assurée...Ou
tout simplement me demander
 des conseils, si je peux vous
renseigner, ce sera avec plaisir...
Des encouragements sont
également bienvenus, car
maintenir avec constance
un blog, c'est de l'implication
d'idées, de temps et un partage
 de passion ....parfois fatiguants
voire décourageants !
ISETTA VELAM
ISETTA ECRIN
ISETTA BMW
MESSERSCHMITT
 KR 200
MESSERSCHMITT
 KR 175
ATLAS
KOVER
PAUL VALLEE
ROLUX NEW MAP
SOLYTO
MOCHET
SCOOTERROT
MAICOMOBIL
BASTERT
AEROCARENE
SCOOTERROT
TERROT VMS
BERNARDET
AVOLETTE
 INTER 175
VESPA ACMA
LAMBRETTA
AUTOETTE
VESPA 400
AUTOBIANCHI
EDEN ROC
ROLLERA
V2N
BRUTSCH
YDRAL
SACHS 200
AMC
VOITURETTE
MICROCAR
BUBBLECAR
MOTOCAR
SCOOTER
ANCIEN
BALDI FROG
MINI
COMTESSE
CHANTECLER
OTI BUGATTI
BOUFFORT
CITY CAR
ENVILLE
DE ROVIN
TWIN CONTESSA
TESSY
HEINKEL
TG 500 "tigre"
LOHR fl 500
FOLLIS
PONCIN
CMY 125
VEL RENAUD
VAUCELLE
PUSSYCAR
BISCUTER
VOISIN

Bidule est un chat classe

BIDULE

C'est mon chat d'atelier

toujours prêt à faire

de la mecanique. Mais

dans ces cas là, il retire

son noeud papillon.

IMGP7847-reduite.JPG

24 décembre 2006 7 24 /12 /décembre /2006 11:41

Le chassis de l'Avolette, une fois dénué de sa coquille en plastique, semble bien fragile, à tel point qu'il est difficile d'imaginer qu'il sorte de l'esprit imaginatif d'un génie tel que Bouffort, qui en parallèle concevait des véhicules pour l'armée, parachutables ou avec un franchissement incroyable.

Un des points faibles du chassis réside dans la grosse poutre centrale qui est fragilisée par des découpes, permettant de laisser courir les câbles (teleflex, tachymètre, embrayage, frein à main et accélérateur). On remarquera d'ailleurs que le chassis de l'Avolette de votre serviteur était fissurée à ces endroits critiques....

Les photos vont suivre. Vous verrez grâce à elles comment la soudure à l'arc électrique fait des miracles dans les mains d'un bon soudeur (le père noel). Croyez moi, le chassis ne va plus bouger maintenant... On l'a immobilisé grâce à des serre joints et des cales sur un chassis d'equerre, de sorte que les parties fissurées soient bien en face l'une de l'autre....

Alors se posera la question de la conservation de l'origine ou non. Pour ma part, je considère que l'Avolette n'a pas eu le temps d'être éprouvée tant sa production fut limitée. On ne lui a pas laissé le temps de montrer ses défauts, pour trouver ensuite les solutions adéquates.... Donc si on s'était aperçu à l'époque de la fragilité de la voiture, on se serait posé les bonnes questions. Ces questions, je vais me les poser maintenant, soit exactement 50 ans plus tard.

Inutile de repenser complètement l'architecture de la voiture ou de remettre en question sa conception, ajoutons juste un peu de bon sens, en se rendant compte de toutes les sollicitations mécaniques auxquelles la voitures est assujetie. La conclusion est simple : de petites equerres par-ci par-là devraient suffire (oui, certains tubes du chassis sont de très petite section) et un ou deux tubes en renfort (au niveau des assises de siège) ne seront pas du luxe. Ainsi sans défigurer la voiture, on dormira plus tranquille les veilles de sorties...car qui aurait envie, une fois l'Avolette terminée, de la redémonter (passages de roues en fibre compris), de la resouder, la repeindre pour la remonter ensuite ? Pas moi, car si une chose m'a déçu sur cette voiture, malgré toutes ses qualités, c'est de devoir casser les jonctions en fibre de passages de roues pour refaire ensuite autre chose de propre  mais surtout, de démontable...D'ailleurs, les idées se précisent....

Bientôt les photos de tout ceci. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Donald - dans Avolette
commenter cet article

commentaires